Les « AFPHY » de Dapaong se racontent

AFPHY = Association des Femmes pour la promotion de l’hygiène.
Gabrielle Huet, notre vice-présidente, relate dans un livre « FEMMES DE DAPAONG » (Ed. L’Harmattan) l’aventure de Myriam Capello, infirmière en retraite, qui, durant deux ans, a entrainé des femmes de Dapaong, inactives et souvent illettrées, à prendre leur destin en main. Elle leur a proposé de collecter, sur abonnement, les ordures ménagères de quartiers de la ville. Ce travail ingrat a procuré un statut social et un revenu à ces femmes. De retour en France l’aventure des 6 associations pionnières risquait de s’arrêter… à sa demande ADESDIDA a alors missionné l’ONG FAR pour assurer le suivi des AFPHY. Hélène Kombaté est la référente. Depuis 6 années ADESDIDA finance ce suivi. Le nombre des associations est passé à huit !
voir: presentation Grands Voisins AFPHY 12 octobre

des togolaises décident de prendre leur destin en mainles femmes AFPHY de Dapaong au travail

les femmes AFPHY de Dapaong au Travail

ramassage des ordures par les AFPHY de Dapaong

Les femmes de l'Afphy du quartier de Nassablé à Dapaong, au travail (ramassage de détritus)

Les AFPHY du quartier de Nassablé à Dapaong (tri des détritus)

Les femmes de l'Afphy du quartier de Nanlog à Dapaong, au travail.

Les AFPHY du quartier de Nanlog à Dapaong, devant la table de tri.

 

2 réponses à “Les « AFPHY » de Dapaong se racontent

  1. DAPAONG? N’est-ce pas DAPANGO que j’ai connue?

    André SIMON

    • Oui effectivement le nom de Dapango a été « togolisé » en Dapaong (un temps on a même trouvé sur certaines cartes Dapaon). Cela faisait suite à la décision du Président Eyadema en 1974 de renoncer à son « prénom d’emprunt » (Étienne) et d’entrainer tous ses ministres et la classe politique, puis les citoyens dans cette démarche « d’authenticité » Ceux qui résistaient contre ce changement de prénom étaient considérés comme des opposants au régime de Eyadema. Ce n’est qu’en 1981 que ce changement de nom toucha les toponymes; ainsi, Anécho, Palimé, Atapamé, Lama-Kara, Kandé, Sansané-Mango, Dapango devinrent respectivement Aného, Kpalimé, Atakpamé, Kara, Kanté, Mango, Dapaong…

Répondre à adesdida Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s